lundi 23 février 2015

Est-ce que Simple CRM permet la location de base de données, à des fins de mailings: emails, postaux, fax ou SMS ?

Simple CRM propose la location de base de contacts, afin de mettre en place des campagnes de communication par:
- EMAIL
- SMS
- Messages vocaux
- Fax
- Courriers postaux

Simple CRM assurera la transmission des messages et vous livrera un rapport de performance.

Attention qu'il s'agit de LOCATION et pas de vente.

Je me permets de détailler la différence entre ces deux concepts. En effet, certains clients ne comprennent pas le concept de base de données louées et ne perçoivent pas bien la différence de qualité, ni le pourquoi d’une location au lieu d’une vente.

Dans un fichier B2B, nous fournissons le nom de la société et l’adresse du siège social (ces données la sont publics et génériques), et également, lorsque nous sommes sur des contacts nominatifs (exemple : Uniquement les gérants, ou les DRH etc.), le nom et prénom du contact, et ses données personnelles pour l’envoi marketing, à savoir : Adresse email et/ou numéro de téléphone mobile. Ces deux 2 dernières informations ne peuvent vous êtres transmisses directement, car vis-à-vis de la CNIL nous devons protéger les données personnelles. C’est pourquoi nous parlons de location légale et que nous sommes donc, « tiers de confiance » vis-à-vis de la CNIL, de la loi française et des éditeurs. Nous ne devons pas divulguer ces données, ni les réutiliser.

Je tiens à apporter une précision. Les systèmes du type Kompass, Manageo, France prospect, Societe.com etc. proposent des fichiers B2B « génériques » qui ne sont pas « OPT-IN », c’est-à-dire que ces données sont librement fournies par les bases Infogreffe, INSEE, RNCS etc. Ces sociétés vous font donc payer des données qui sont gratuites et non optimisées ou travaillées.

Il y a un avantage à ces systèmes concurrents :
- Le coût de la donnée est plus faible, et il est possible de faire des envois massivement

Mais il y a aussi et surtout des inconvénients :
- Ces bases sont sur-exploitées, il n’y a aucune gestion de la pression marketing
- Les données sont génériques, c’est-à-dire que ce n’est quasiment jamais nominatif, un email envoyé arrivera à l’adresse email générique de la société
- Et pour finir, il est IMPOSSIBLE d’avoir un numéro de mobile B2B via ces bases.

Pour le B2B, nous utilisons des éditeurs qui ont des fichiers réellement OPT-IN, c’est-à-dire que la personne nominative au sein de la société accepte de recevoir de la publicité, et nous avons par conséquent ses données personnelles à jour, comme adresse email, numéro de fixe (ligne directe) et surtout numéro de mobile.

Nous utilisons notamment les organisateurs de salons professionnels, qui recueillent des données fraîches est qualifiées. Le coût est en revanche plus élevé, il y a souvent des frais fixes et des minimums de facturation. Par ailleurs, le coût du contact B2B est en moyenne entre 30 et 50% plus cher qu’un contact B2C.

Pour le B2C, le fonctionnement est totalement différent, car la loi est différente entre le B2B et le B2C.

En B2B, des données génériques de l’entreprise (adresse postale, numéro de téléphone du standard, email de la secrétaire ou du standard) ne sont soumises à aucune règle de protection, c’est-à-dire que les bases comme Kompass, France prospect etc. peuvent les récupérer et les revendre à outrance sans limitation. Nous parlons bien ici de revente, et non de location comme pour les contacts OPT-IN.

En B2B toujours, lorsque nous parlons de contact nominatif, nous rentrons dans les données personnelles, et les lois de l’OPT-IN rentrent en jeu comme pour le B2C (ci-dessous), c’est ce que nous faisons.

Pour le B2C donc, il n’existe aucune base publique, et les données personnelles sont sensibles, c’est pour ça que la CNIL veille particulièrement aux respects de l’ensemble des règles d’acquisition, et d’utilisation. Il est donc nécessaire de passer par des éditeurs (nous en avons en contact environ une centaine, mais il en existe beaucoup plus) qui recueillent les emails ou numéros de mobile, avec la petite case à cocher pour les utiliser à des fins commerciales. Nous travaillons par exemple avec Cdiscount, Priceminister, Assurland etc. Nous pouvons donc avoir plusieurs millions de contacts B2C OPT-IN, et affiner avec des dizaines de critères, jusqu’au type de véhicule possédé, nombre d’enfants, animaux de compagnie, propriétaire / locataire ou les habitudes d’achats.

Clairement, il est aujourd’hui beaucoup plus compliqué de faire de l’OPT-IN B2B que du B2C.

En espérant que ces éléments pourront vous aider à mieux comprendre le fonctionnement et la qualité de notre service, n’hésitez pas à revenir vers moi pour toute question.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire