lundi 5 mars 2018

J'ai lu que l'on ne sera jamais contrôlé par le RGPD / pas de risque pour moi

Le RGPD, c'est 4 ans de négociations, 4000 amendements, 176 considérants, 99 articles et de nombreux renvois aux droits nationaux.

Le RGPD, c'est aussi et surtout l'engagement de fonctionnaires dédiés uniquement aux contrôles RGPD.

Il s'agit clairement d'un investissement lourd pour les Etats, investissement qui se doit d'être rentable.

Personnellement, ce que je crains, c'est que le RGPD dérive, à la façon des contrôles fiscaux. Ce que je veux dire par là, c'est qu'auditer les bases de données de Google ou Facebook, est presque infaisable. Or, les équipes RGPD auront une obligation de résultat. Dès lors, afin d'atteindre ces résultats, au lieu d'aller contrôler les géants, les équipes RGPD s'attaqueront aux petits, exactement comme c'est le cas avec les contrôles fiscaux d'entreprise.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire